13 janvier 2014

0 Commentaire

Chaque début d’écriture est un retour à la case départ. Et la case départ, c’est un endroit où l’on se sent très seul. Un endroit où aucun de vos accomplissements passés ne compte.

Aujourd’hui est tellement différent. C’est le moment de faire le point, de tout écrire et d’appuyer sur la touche effacer. Je tire un trait sur le passé. 3h00, je commence lentement à retracer inlassablement les effluves de ma mémoire. J’écris tous mes souvenirs, les mots, les actes, les hommes, ma main écrivant par automatisme. Je […]

Lire la suite...

16 février 2014

0 Commentaire

« Indécrottable romantique »

- Croyez-vous que l’on puisse retrouver un homme, un homme qu’on aurait aimé, cinq ans plus tôt ? [...] Pensez-vous que l’on puisse retrouver un homme qu’on a aimé, d’un amour différent, unique, d’un amour qu’on croyait avoir oublié ? – Est-ce qu’on quitte un homme qu’on aime, mademoiselle, je vous retourne la question. Le […]

Lire la suite...

24 janvier 2014

0 Commentaire

Le coeur au bord des lèvres

Je ne sais pas si vous avez déjà connu ces débuts décevants. Cette espèce de sensation qu’on ressent comme si ce n’avait pas été achevé. Et ce goût amer laissé en travers de la gorge comme ces multiples lendemains de soirées étudiantes où l’on a trop vécu. Et bien moi, je vis ça tout les […]

Lire la suite...

16 janvier 2014

0 Commentaire

Entre cyprine et lacrymale

Avant les garçons, c’était comme les chewing-gums. Quand je perdais le goût, je plongeais la main dans le paquet et je changeais. Quelques fois, je me disais qu’une consommation excessive avait effectivement un effet laxatif. Mais c’était superficiel. Tout passait, tout recommençait sans jamais ne laisser de trace. Le changement fait mal. Un jour, on se rend compte que si c’était si simple de changer, c’est qu’on n’avait pas trouvé la bonne marque. Ce poison-là, on ne le recrache pas quand il a perdu sa saveur. Simplement parce qu’il ne la perd jamais.  Il chamboule nos intestins, mais on mâche encore et encore. On ne veut plus le perdre, il a donné à notre salive sa magnificence.  Et puis, c’est lui qui finit par nous abandonner. Il nous laisse con pendant la nuit, alors qu’on dort la bouche ouverte d’extase. On essaie de retrouver notre insouciance d’antan. On tente de retrouver la qualité dans la quantité. Tout passe entre nos mains, finit dans nos bouches et on réalise qu’il ne laisse que l’amertume.   Promenons-nous dans nos bras Pendant que passion n’y est pas Si l’amour y était Il nous consumerait   Je crois.. je crois qu’il y a des névroses auxquelles on aime s’accrocher parfois. comme une espèce […]

Lire la suite...

16 janvier 2014

0 Commentaire

L’évangile selon Pilate

  Je ne fais pourtant pas partie des exaltés qui rêvent la réalité plutôt qu’ils ne la voient, qui lui prêtent, telle une maitresse lointaine entraperçue, mille qualités, mille paroles non prononcées, mille intentions inavouées qui les réconfortent, mille silences qui s’expliqueront heureusement, non, je ne suis pas de ces amants en imagination, fabricateurs de […]

Lire la suite...

24 août 2013

0 Commentaire

Le magasin des suicides

« Dans la chambre  close, je regarde par la fenêtre. Pli d’un rideau soulevé par une main, j’observe le soleil qui se noie dans mon sang et la vie, au balcon des tours, s’effriter à grands pans de philosophie. L’avenir chutant montre sa plaie obscène et, en bas, s’éparpillent les hommes et ce qu’ils ont rêvé. […]

Lire la suite...

28 mars 2009

1 Commentaire

Le val de l’Espoir

« Tu es une fille brillante, née au sein d’une famille sans histoire. La vie d’étudiante avec papa, maman, et la soeur te parait monotone, sans interêt. Tu brûles d’envie de dépasser ce topo si ordinaire. Dès l’adolescence, tu te jettes à l’eau, tu essayes tout : alcool, tabac, canabis, sexe… Cela ne t’amuse pas tant […]

Lire la suite...

25 novembre 2008

0 Commentaire

Le Grand Black Out

« Quand je me sens des plis amers autour de la bouche, quand mon âme est un bruineux et dégoulinant novembre, quand je me surprends arrêté devant une boutique de pompes funèbres ou suivant chaque enterrement que je rencontre, et surtout, lorsque mon cafard prend tellement le dessus que je dois me tenir à quatre pour […]

Lire la suite...

Chacha, escort girl hors se... |
UN AN DE MA VIE |
angelca29 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A JEUDI
| youmeinthesky
| Tentation